Projet de centrale de l’Eastmain-1-A et dérivation Rupert

Étape de la procédure en cours

Certificat d’autorisation émis le 24 novembre 2006

Information sur le projet

Nom du promoteur

Hydro-Québec

Numéro de référence

3214-10-017

Abonnez-vous aux alertes par courriel de ce projet

Vous désirez plus d’informations ?

Contactez-nous par courriel à [email protected]

Résumé du projet

Le projet consistait à dériver partiellement (71 %) les eaux de la rivière Rupert à partir du point kilométrique 314. Les eaux dérivées sont acheminées vers le nord, via La Grande Rivière, afin d’accroître l’énergie produite aux centrales Robert-Bourassa, La Grande-2-A et La Grande-1. La production annuelle du projet est évaluée à 8,5 TWh.

Sur le parcours à débit réduit de la rivière Rupert, le promoteur a implanté huit ouvrages hydrauliques afin de limiter, entre autres, l’exondation des berges. Le projet comprenait également la création des biefs Rupert amont et aval, incluant l’aménagement de barrages sur les rivières Lemare et Nemiscau et plusieurs digues, de même que la construction d’un tunnel de transfert permettant de faire transiter l’eau entre les deux biefs. La construction des centrales de l’Eastmain-1-A, d’une puissance installée de 768 MW, et de la Sarcelle, d’une puissance installée de 150 MW faisait également partie intégrante du projet.

Le projet comprenait également la construction de la route permanente Muskeg-Eastmain, d’une longueur de 40 km, et d’une ligne de transport d’énergie à 315 kV, d’une longueur de 101 km. Plusieurs campements temporaires étaient également prévus afin d’accommoder les 5 500 travailleurs. Le coût du projet était évalué à quatre milliards de dollars, incluant les coûts de financement.

Détails sur la localisation

Le projet de centrale de l’Eastmain-1-A et dérivation Rupert couvre une grande partie du territoire du Gouvernement régional d’Eeyou Istchee Baie James (anciennement municipalité de Baie-James). Au sud, un barrage est aménagé au kilomètre 314 de la rivière Rupert afin de détourner partiellement les eaux de cette rivière vers le nord. Entre les kilomètres 0 et 314 de la rivière Rupert, huit ouvrages hydrauliques sont implantés. Au nord de cette rivière, des barrages ont été aménagés sur les rivières Lemare et Nemiscau et les biefs Rupert ont été créés. Ceux-ci permettent de faire transiter l’eau provenant de la dérivation partielle de la rivière Rupert vers les centrales Eastmain-1, Eastmain-1-A et Sarcelle, de même que vers le Complexe La Grande situé plus au nord.



Avis de non-responsabilité

Une partie des informations de ce site Internet pourrait avoir été fournie par des sources externes. Le COMEX n'assume aucune responsabilité concernant la précision, l'actualité ou la fiabilité des informations fournies par les sources externes. Les utilisateurs qui désirent employer cette information devraient consulter directement la source des informations.