Projet d’exploitation minière Langlois

Étape de la procédure en cours

Le projet d’exploitation minière Langlois (anciennement mine Grevet, puis Gonzague-Langlois) a été autorisé le 18 novembre 1994.

Information sur le projet

Résumé du projet

Le projet d’exploitation minière Grevet a été autorisé le 18 novembre 1994 et consistait en l’exploitation souterraine d’un gisement de zinc et de cuivre à raison de 2500 tonnes par jour, sept jours par semaine pendant 12 ans. Le mort-terrain déplacé était évalué à 15 000 m3 et les stériles extraits représentaient environ 1M m3 dont 10 000 m3 avaient un potentiel générateur d’acide. Compte tenu de l’utilisation des stériles dans la construction de diverses infrastructures et du remblai souterrain, la halde devait contenir un volume d’environ 200 000 m3 de stériles non réactifs. La halde à minerai était aménagée sur le roc et son volume ne devait pas excéder 125 000 tonnes de minerai extrait. Ce projet est relié par une route existante à Lebel-sur-Quévillon et alimenté en électricité par une ligne à 120 kV entre le poste Lebel et le site minier. Le projet ne comportait pas de campement de travailleurs sur place. La production à l’usine a été arrêtée temporairement le 2 novembre 2008 pour reprendre en 2012.

Détails sur la localisation

La mine est située à 40 km au nord de Lebel-sur-Quévillon.



Avis de non-responsabilité

Une partie des informations de ce site Internet pourrait avoir été fournie par des sources externes. Le COMEX n'assume aucune responsabilité concernant la précision, l'actualité ou la fiabilité des informations fournies par les sources externes. Les utilisateurs qui désirent employer cette information devraient consulter directement la source des informations.